Belgique : Mgr Danneels choque les défensseurs de l'euthanasie

Publié le par cb

 

 

Les propos du cardinal Danneels samedi sur l'euthanasie, sa médiatisation et son rapport avec l'héroïsme ont choqué l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD), a rapporté lundi La Première (RTBF).

Selon la présidente de cette asbl, Jacqueline Herremans, l'écrivain Hugo Claus, qui a mis fin à ses jours par euthanasie alors qu'il était atteint de la maladie d'Alzheimer, n'a pas "contourné la mort, mais l'a regardée droit dans les yeux". "Qu'il y a-t-il de choquant qu'Hugo Claus ait annoncé qu'il a voulu, non pas attendre la dégradation, mais partir la tête haute", a-t-elle demandé.

A ses yeux, Hugo Claus, "pas plus que d'autres personnes qui font ce choix, n'est une personne qui manque de courage; il faut beaucoup de courage pour assumer le fait qu'à un moment donné, on choisisse le moment de son départ".

Le cardinal Danneels avait critiqué sans la nommer la médiatisation de l'euthanasie, samedi soir à l'occasion de son homélie de veillée pascale à Malines, affirmant notamment que le fait de "contourner la mort" n'est pas un "acte héroïque" qui doit fournir matière aux "unes" des journaux.

Il avait mis l'accent sur "une autre forme d'héroïsme" dans le chef de "ceux qui accompagnent médicalement et humainement jusqu'à la fin leur prochain souffrant".

Le porte-parole des évêques de Belgique, Eric de Beukelaer, a pour sa part précisé ce week-end sur RTL que le cardinal Danneels avait expressément choisi d'adresser ce message en néerlandais et en Flandre "par rapport à une certaine aura médiatique qui avait souligné le courage et la lucidité d'Hugo Claus". "Nous n'avons pas réagi en Belgique francophone parce que nous n'y avons pas entendu cela", a-t-il ajouté.

Selon lui, le cardinal Danneels a voulu dans ses propos mettre l'accent sur les personnes qui s'occupent des malades d'Alzheimer. Ces personnes se seraient interrogées sur la mise en valeur du cas d'Hugo Claus dans les médias en se demandant si elle signifiait que ceux qui choisissent d'aller jusqu'au bout de la vie sont des lâches, a indiqué le porte-parole.

L'euthanasie a été dépénalisée en 2002 en Belgique et fait depuis l'objet d'une législation stricte. L'Eglise s'y est toujours opposée.  Mis en ligne le 24/03/2008  Belga

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article