Belgique : euthanasie : interprétation des termes « Souffrances insupportables et inapaisables » selon le rapport de la Commission d’évaluation

Publié le

« La commission a considéré que si certains facteurs objectifs peuvent contribuer à estimer le caractère insupportable de la souffrance, celui-ci est en grande partie d’ordre subjectif et dépend de la personnalité du patient, des conceptions et des valeurs qui lui sont propres. Quant au caractère inapaisable de la souffrance, il faut tenir compte du fait que le patient a le droit de refuser un traitement de la souffrance, ou même un traitement palliatif, par exemple lorsque ce traitement comporte des effets secondaires ou des modalités d’application qu’il juge insupportables. La commission a toutefois estimé que dans ces cas, une discussion approfondie entre le médecin et le patient est nécessaire. »

Source : Rapport de la Commission d’évaluation de la loi dépénalisant l’euthanasie

Commenter cet article